Centre Missionnaire Sainte-Thérèse

 

 

« Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre...» Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

La vie d'une sainte

C'est le 2 janvier 1873, à Alençon (France), que naît Marie-Françoise-Thérèse Martin. Elle est baptisée deux jours plus tard, en l'église Notre-Dame.

Le 4 avril 1877, sa mère meurt. Le 15 novembre de la même année, sa famille déménage à Lisieux.

En mai 1883, Thérèse se remet d'une grave maladie. Elle attribue sa guérison à la Vierge du Sourire. L'année suivante, elle fait sa première communion (8 mai 1884) et sa confirmation (14 juin 1884).

Le 9 avril 1888, Thérèse entre au Carmel de Lisieux. Elle prend l'habit le 10 janvier 1889, et fait sa profession religieuse le 8 septembre 1890.

À la fin de 1894, elle débute la rédaction de ses souvenirs d'enfance: le livre «Histoire d'une âme» sera publié aux quatre coins du globe. Le 5 avril 1896, elle amorce un long combat contre la maladie. Elle meurt le 30 septembre 1897.

Elle est béatifiée le 29 avril 1923 et canonisée le 17 mai 1925 par le Pape Pie XI. Ce dernier la proclame, Patronne des Missions, le 14 décembre 1927. Le 19 octobre 1997, le Pape Jean-Paul II la proclame Docteur de l'Église.

Patronne des missions

C'est un évêque canadien, Mgr Ovide Charlebois o.m.i., qui est à l'origine des démarches qui conduiront le Pape Pie XI à proclamer Sainte Thérèse Patronne des Missions, le 14 décembre 1927.

De 1910 à 1933, Mgr Charlebois oeuvra dans le Grand Nord canadien, principalement à titre de vicaire apostolique. À plusieurs reprises, il entend les missionnaires lui parler des « roses » jetées à la Baie d’Hudson par celle qui a dit : « Je ferai tomber une pluie de roses. » De nombreux faits lui sont rapportés, plus merveilleux les uns que les autres.

Il décide de demander au Pape de nommer Thérèse Patronne des missions, elle qui avait dit : «J’aiderai les prêtres, les missionnaires, toute l’Église ».

«La requête projetée par Mgr Charlebois fut envoyée au Saint-Père, portant la signature de tous les Ordinaires canadiens. Mais le Saint-Père la retourna, disant : "Faites signer cette pétition par tous les évêques missionnaires". Les évêques missionnaires signèrent, chacun relatant les [...] miracles opérés par la Petite Thérèse en faveur de leurs missions. » (Vie thérésienne, No 110, p. 105)

Pour en connaître davantage:

http://www.lecarmel.org/

http://therese-de-lisieux.cef.fr/